Lors de la recherche de formations qu’ils intégreront en septembre chaque année, nos candidats pointent de nombreux critères. Parmi ceux-ci, il est important de rappeler que les visas, labels et certifications doivent figurer dans leur liste. On vous explique pourquoi.

Chaque année, les nombreux candidats au Concours SESAME dressent une liste de critères qu’ils jugent essentiels pour s’intéresser à nos écoles et in fine choisir celle qui en aura réuni le plus.

Quels sont les critères pour choisir son école de commerce ou de management ? 

Qu’ils soient d’ordre pratique (emplacement géographique de l’école, par exemple) liés à la réputation de l’école (notoriété, bouche à oreille) ou encore purement subjectifs (bon relationnel avec les étudiants d’une école lors d’une JPO), tous les critères de choix s’entendent. Les « mauvais » critères ou les critères jugés «non prioritaires » n’existent pas car leur caractère subjectif, propre à chaque candidat, constitue pour chacun d’eux une bonne raison de les retenir.
Il existe cependant un critère de choix d’école ou de programme qui se place au-dessus de tous les autres : le visa

Un critère universel pour qualifier une école : le visa

Le visa, terme consacré pour désigner la validation par le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation du diplôme décerné par les établissements d’enseignement supérieur, préside à tous les critères précédemment cités. Et les écoles de management n’échappent pas à la règle ! Au sein de Concours SESAME, toutes les écoles délivrent un diplôme visé, la garantie de la valeur du diplôme et de sa reconnaissance en France comme à l’international. Une nécessité dans l’univers des écoles de management où certaines n’ont pas ce « passeport » pour justifier de la qualité et de l’excellence académique délivrée tout au long du cursus aux étudiants.

Le visa pour une école de commerce : pour quoi faire ?

Parmi les candidats qui choisissent d’intégrer un cursus en 4 ou 5 ans, rares sont ceux qui savent exactement ce qu’ils vont faire après leur diplôme : intégrer ou créer une entreprise ? en France ? à l’international ? dans quel métier : marketing ? finance ?...
Parce qu’au détour d’un stage, d’une rencontre professionnelle fortuite, de la découverte d’un métier, les parcours de vies peuvent être multiples et parfois inattendus. Les chemins empruntés tout au long de ses études et dans ses expériences professionnelles à travers des stages ou semestres d’études à l’étranger, peuvent influencer des choix de carrières après des formations et diplômes de spécialisations. C’est précisément dans ce contexte qu’un visa est essentiel : il permet après un diplôme visé d’une formation généraliste (et c’est le cas de tous les diplômes délivrés par les écoles de SESAME) d’intégrer un master, après un BBA par exemple, ou un Mastère Spécialisé, un Mastère of Science (MSc), un MBA ou DBA après un master 2 revêtu du Grade de master.

Outre la poursuite d’études, et atout non négligeable, le visa permet, pour un diplômé lors de son embauche dans un grand groupe national ou international ou une grande entreprise de correspondre à un référentiel de salaire.

A quoi servent les labels français, européens et internationaux attribués aux écoles post-bac ?

Les diplômes des écoles de SESAME portent tous des labels attribués par des instances françaises ou étrangères, qui permettent d’attester de l’excellence, de la notoriété et de la crédibilité internationale des écoles et formations qui en bénéficient.

La Commission d’évaluation des formations et diplômes de gestion (CEFDG) délivre les grades aux écoles délivrant des masters en 5 ans, telles que KEDGE Business School, EBS Paris, EDC Paris Business School, EMLV, EM Normandie, ESCE International Business School, IPAG Business School, et PSB Paris School of Business.
Il est à noter que seules les formations proposant un diplôme de Grade de master peuvent être membres de la CGE.

Le Grade de licence dont sont pourvus les BBA en 4 ans au sein de SESAME délivrés par l’emlyon Business School, SKEMA Business School, ESSEC Business School, KEDGE Business School et SCBS Business School est également attribué par la CEFDG.


La Conférence des Grandes Ecoles (CGE), quant à elle, est  habilitée à accréditer les Mastères Spécialisés et les Master of Science, formations et diplômes succédant aux masters.

Les labels européens EFMD Accredited (qui remplace EPAS) accréditent un programme spécifique d’une école tandis que le label EQUIS accrédite l’ensemble des programmes d’une école.

AACSB, label d’excellence d’origine américaine, évalue les objectifs et la qualité des formations dans le domaine du management des établissements.

Quant au label anglais AMBA, il accrédite les programmes MBA (Master of Business Administration) internationaux, les Grades de master et les DBA (Doctorate of Business Administration).

Haut de page